L'Ajonc

Lumière – Espérance – Guérison

J'avance sur des terres où nul trésor n'est enfoui. Le vent est mon partenaire, avec lui je flotte dans l'espace.
Je suis comme au centre de l'univers car j'ai découvert comment m'élever : des épines et un coeur vide, là est mon destin.

J'ai transcendé ma matière, je suis devenu fertile et depuis, l'éternité m'habite.

Par la douceur odorante jaune d'or de mes fleurs, le tendre vert de mes feuilles naissantes, je porte le commencement du nouveau, la santé.
Je suis aimé de tous ceux qui me connaissent car la paix vivifiante qui coule en moi a vaincu la mort. Je suis prêt face aux incessants changements.

Dans mon essence profonde vibre l'immuable, l'existence de nouveaux cycles d'action.
Pour moi la résignation ne veut rien dire.

fleurs d'ajonc - gorse

Gorse - Ulex europaeus 

L'Ajonc fleurit très longtemps.
Sa floraison débute en décembre, son apogée est en avril et on le trouve en fleurs parfois jusqu'en mai.
Utilisé pendant longtemps comme chaume pour nos maisons, et comme nourriture pour le bétail.

Broyé entre de grandes pierres rondes, l'ajonc apportait soutien et nourriture dans l'attente de nouvelles céréales et du printemps.

Par son élixir :
Des rayons de soleil arrivent en nous. Réchauffé, nous sortons rapidement du désespoir, de l'anémie, de l'asphyxie dans laquelle petit à petit nous avons glissé...
L'élixir nous aide à sortir de la résignation et chasse les nuages. A nouveau une renaissance a lieu, vivifiante et nourrissante.

Le désir de guérison guide nos pas.

Le désespoir ne veut plus rien dire, l'espoir et la peur non plus, car la vie à nouveau s'exprime.

L'ajonc réveille.