Le Hêtre

Compassion – Equilibre – Grâce

De mes forêts, certains en sortent et les nomment "cathédrales", mais moi Hêtre, je vis dans l'ombre qui rit derrière cette illusion.
Ces insensés ne me reconnaissent pas : je suis le chemin des Sages.

Je suis là pour rappeler que tout devient poussière, que tout s'effondre et qu'il n'y a là pourtant aucun drame.
Grâce à l'agilité de mes racines à fleur du sol et ma capacité à oser monter droit vers le ciel, ma destruction devient un processus de grandeur et vous assistez ainsi à la splendeur.

Mon équilibre ouvre la voie aux clairières, quelle joie !

Je suis le tableau vivant qui se manifeste jusqu'à sa plus grande beauté.

Je suis au service de l'éternité. Je montre le chemin de l'amour, celui où il n'y a ni fin ni commencement.

Je pousse vers la transformation, je me donne à l'éphémère.

fleurs de hêtre - beech

Beech - Fagus sylvatica

Dans les bois mixte de Chênes et de Hêtres, le Hêtre domine et finit par prendre le dessus.
Le Hêtre à la mauvaise réputation de symboliser l'ambition égoïste, celle du prince de la forêt, rival du monarque Chêne.

Le Hêtre ne peut pas tolérer la compétition et le rude jeu de la vie, il fait obstacle à toutes les autres espèces.

Son emprise est superficielle sur la terre : ses racines se déploient sur le sol, elles pénètrent rarement en profondeur.
La force du vent le rabat sur terre. Ainsi se crée de magnifiques clairières...

 

Par son élixir :

Notre orientation tournée vers la forme extérieure retrouve la confiance nécessaire pour marcher à nouveau sur son chemin intérieur.
Notre mécontentement, intérieurement coincé dans une quête absolue du "beau", notre "beau et bien" s'évanouit.

Nous retrouvons dans cette lumière tolérance, indulgence et compréhension qui nous guident avec compassion vers l'observation des différentes façons de faire et d'être.
La richesse de l'acceptation de la diversité nous permet de retrouver notre estime de nous-même et d'accorder avec souplesse de la valeur aux autres.